pageTitle

  • Beth Foster nous fait part de son expérience du traitement PoNSMC

  • Stéphanie Fortier Grondin nous raconte son expérience du traitement PoNSMC

  • John Horotwitz, un patient ayant reçu le traitement PoNSMC, nous témoigne de son expérience

  • Amélioration de mon équilibre et de ma démarche

    Testimonials Page Improvement in Balance and Gait istockphoto 1156896258 2048x2048 1 1024x762
    La pratique du soccer et plusieurs chutes avaient entraîné chez moi de nombreux traumatismes cérébraux, légers et modérés. J’éprouvais ainsi, en plus de mes symptômes postcommotionnels, des problèmes d’équilibre et de démarche chroniques, qui venaient compromettre ma capacité à pratiquer un sport, à travailler et à aller à l’école. Ayant fait l’essai de plusieurs traitements par le passé, je me suis rendue chez Neurothérapie Montréal dans l’espoir que le traitement PoNSMC puisse m’aider à me rétablir et à retourner au travail. Ayant depuis reçu ce traitement, j’ai pu constater une amélioration de mon équilibre et de ma démarche. Bien qu’il soit possible que je ne redevienne jamais la personne que j’étais avant mes blessures, je réalise que les progrès observés m’auront permis d’acquérir un nouveau sentiment de normalité.
    – Stéphanie
  • Dévouement et efforts permettent de récolter les bienfaits

    Testimonials Page Hard Work to Reap Rewards istockphoto 1007232098 2048x2048 1 1024x683
    Le fait d’avoir un meilleur équilibre m’a redonné envie de socialiser. J’ai non seulement pu revenir au travail, j’ai même postulé pour un nouvel emploi et obtenu un rôle de direction. J’ai aussi pu me remettre à faire de l’exercice d’intensité élevée : les symptômes de mon TCC étant amoindris, j’avais moins peur de me blesser. Je tiens toutefois à souligner que l’appareil PoNSMC n’est pas magique; il est accompagné d’un programme exigeant et structuré, administré par des professionnels dans le domaine. Comme tout le reste dans la vie, il faut être dévoué et faire des efforts pour récolter les bienfaits qu’offre cette merveille scientifique aux personnes ayant subi un TCC. – AP, femme de 43 ans
  • S’adonner à nouveau à des activités d’autonomie

    PoNStreatment hiking 1024x683
    À mesure que mon équilibre s’est amélioré, j’ai pu à nouveau m’adonner à certaines activités, par exemple pratiquer différentes activités d’autonomie, conduire, faire du vélo ou avoir une discussion dans une pièce où se passent plusieurs choses à la fois. Aujourd’hui, je peux avoir des discussions dans un contexte social, chanter dans un groupe, attraper un ballon, danser, marcher facilement sur un terrain inégal, faire de la randonnée pédestre, manger au restaurant, assister à un concert, m’exprimer en public, participer à des tables rondes et magasiner en ressentant très peu (ou pas) d’étourdissements et de nausées. – KW, femme de 56 ans